Le Malecón

Située au nord de La Havane et longue de 8 km, le Malecón (« jetée » en espagnol) est LA promenade en front de mer. Officiellement appelée avenue Maceo (mais personne ne l’appelle comme ça), cette large chaussée protégée d’une digue est devenue l’un des symboles de La Havane.

Cette promenade construite à partir de 1901, dans le but de protéger La Havane des vagues et des vents du nord, débute à l’entrée du port de La Havane dans la Habana Vieja, longe le Centro Habana, et se termine à l’embouchure de l’Almendares dans le Vedado.

blog-cuba-la-havane-malecon-pecheurs
Les pêcheurs du Malecón © Sabrina Delattre
blog-cuba-la-havane-malecon-piscine
Une piscine naturelle, sur le Malecon de La Havane © Sabrina Delattre

Le rendez-vous des Habaneros

Animé à toute heure du jour et de la nuit, le Malecón est le lieu de rendez-vous des amoureux, des musiciens, des fêtards…, qui s'y retrouve pour discuter et faire de nouvelles rencontres. Dans ce lieu de vie essentiel aux Cubains, dont les loisirs sont limités du fait de leurs moyens financier, on pêche, on joue de la musique, on s’embrasse, on se baigne, on trinque… Quel que soit ce qu’on y fait, on y revient toujours. Y flâner, y discuter avec des Cubains, y écouter les musiciens sont autant de moyens de découvrir la vie et l’âme des Habaneros.

blog-cuba-la-havane-malecon-musiciens
À la nuit tombée, le Malecón devient scène artistique. © Sabrina Delattre
blog-cuba-la-havane-malecon-ceremonie
Le Malecón, lieu de cérémonie © Sabrina Delattre
Le meilleur moment pour marcher le long Malecón

Allez-y plutôt à l’heure du coucher de soleil ou plus tard dans la nuit le week-end, quand les jeunes et moins jeunes se retrouvent devant l’hôtel National pour faire la fête.

Évitez cependant de vous y balader par mauvais temps : les vagues s’écrasent contre la digue arrosant voitures et promeneurs !

Le patrimoine de La Havane

Le long du Malecón se succèdent un grand nombre de lieux et monuments récents ou anciens ! Entre les nombreuses maisons particulières typiques des années 30 à 50 et autres bâtiments quasi en ruines, vous pourrez donc admirer l’église de Saint-François-d’Assise et son couvent, el Castillo San Salvador de la Punta, el Torreon de Lazaro, la statut du révolutionnaire José Marti, l’hôtel National, l’ambassade des États-Unis… Alors sautez dans vos meilleures chaussures de marche et comme je le dis souvent : Disfruta !